comment choisir son escalier

L’escalier est une pièce de passage indispensable dans une maison. Un élément à la fois fonctionnel et décoratif, c’est une suite de marches permettant de passer d’un niveau à un autre de l’habitation. Voilà pourquoi, il est important de ne le choisir qu’après mûre réflexion. Surtout que le choix diffère selon l’usage que vous allez en faire, l’espace disponible, le budget, les matériaux de conception, etc. Si vous voulez en savoir davantage, lisez cet article.

Les critères de choix d’un escalier : question de place et de sécurité

Comme on vient de souligner plus haut, choisir un escalier est plus compliqué qu’il n’y parait. En effet, il faut prendre en compte plusieurs facteurs. Le premier se rapporte généralement à l’espace disponible dans votre demeure. Si vous avez un large espace, alors préférez les modèles imposants avec un design soigné qui jouent un rôle certain dans l’amélioration de votre déco. En revanche, si vous manquez d’espace, mieux vaut opter pour un escalier qui prend très peu de place comme le modèle hélicoïdal par exemple.

Et côté sécurité, ce ne sont pas les moyens qui manquent pour sécuriser l’escalier. Vous pouvez choisir les mains courantes, rampe, contremarches, rambarde ou garde-corps pour compléter l’installation. Et faites attention au revêtement des marches qui ne doit surtout pas être glissant. Il faudrait également rajouter un nez de marche anti-dérapant pour pouvoir monter en toute sécurité les marches d’escalier. La mise en place de ces différents éléments s’avère nécessaire pour parer aux imprévus notamment au risque de chute.

Quelle forme d’escalier choisir ?

On recense quatre principales formes d’escaliers : l’escalier droit, celui quart tournant, deux-quarts tournants et celui en colimaçon.

L’escalier droit : représente la solution la plus confortable et la moins onéreuse. Suivant un seul et même axe, il est tant facile à concevoir qu’à aménager. De plus, la place en dessous de cet escalier peut vous servir de lieu de rangement.

L’escalier quart tournant : est un modèle qui forme un angle de 90° en haut ou en bas de l’escalier. Comparé à l’escalier droit, il demande bien moins d’espace et laisse passer plus de lumière. Élégant, pratique et facile d’usage : telles sont les incontournables qualités de ce type d’escalier.

L’escalier deux-quarts tournant : comportent trois volées de marches et deux angles. Ces deux quarts tournants s’obtiennent généralement par un palier intermédiaire. Cette solution est confortable à l’usage, mais rend néanmoins difficile le passage d’objets volumineux d’un étage à un autre.

L’escalier hélicoïdal : est vivement recommandé si vous occupez un petit espace. Comme son nom l’indique, il prend la forme d’une hélice et s’enroule autour d’une colonne centrale. Un gain de place considérable, il ne requiert pas de support mural et peut se placer partout dans la maison. Petit bémol : sa configuration fait qu’il vous sera difficile, voire impossible d’y faire passer des objets lourds et imposants.

En outre, l’escalier peut être réalisé à partir de différents matériaux comme le bois, l’aluminium, fer forgé, verre, etc. L’escalier en bois donne un effet rustique et théâtral à votre style intérieur. Mais si vous voulez plus de lumière et de clarté, il vaut mieux choisir le modèle en verre ou en plexiglas. Quant au modèle en aluminium, il est robuste, facile d’entretien et admet une large variété de couleurs.