comment isoler une porte d’entrée

La portée d’entrée ne doit pas être seulement esthétique, robuste, étanche, etc. Elle doit également être isolante, c’est-à-dire, à l’abri de plusieurs contraintes : bruits extérieurs, déperditions énergétiques, etc. Une porte d’entrée bien isolée vous assure une économie d’énergie et elle peut également vous ouvrir droit à certaines aides financières. Voici alors un guide vous permettant de l’isoler d’une manière convenable.

1. Servez-vous des joints pour calfeutrer votre porte d’entrée

D’une manière générale, on constate une importante déperdition de chaleur au niveau des « jours » entre la porte d’entrée et son encadrement (c’est-à-dire entre le côté ouvrant et le côté dormant). Qui dit perte de chaleur dit perte d’énergie, et par conséquent une perte d’argent. Il faut alors résoudre efficacement ces problèmes d’isolation en vous servant des joints. Ces derniers permettent de calfeutrer les vides et d’empêcher l’infiltration du froid. Quand on parle de joints pour porte d’entrée, on a un embarras du choix sur le marché. Vous pouvez par exemple vous servir du bourrelet à clouer si les vides à combler ne dépassent pas 2 mm. Il vous suffit de couper la longueur que vous souhaitez et de fixer le bourrelet tous les 10 cm avec des clous à tête plate. Si les espaces à combler sont compris entre 1 à 5 mm, vous pouvez utiliser un joint adhésif en mousse de polyuréthane. Sa pose est très simple puisqu’il suffit de le fixer au dormant de votre porte, c’est-à-dire, au fond de la feuillure. Pour les espaces à combler de 1 à 6 m, un joint métallique pourra faire l’affaire. Si ceux-ci sont supérieurs à 5 mm, vous devez vous servir d’un joint silicone pour plus d’efficacité. Seulement lors de sa pose, il est conseillé d’attendre 2 heures environ pour s’assurer qu’il soit sec avant d’ouvrir la porte.

2. L’isolation du bas de porte d’entrée

On peut également rencontrer un « jour » entre le sol et la porte d’entrée. Cela peut être dû au taux d’humidité et aussi aux températures extérieures. 3 solutions s’offrent à vous pour rendre votre porte d’entrée plus hermétique.

Ø Le bas de porte brosse : comme son appellation le laisse deviner, il s’agit d’une baguette dotée d’une brosse sur toute sa longueur. Quant à son mode de fixation, il peut être à visser ou adhésif. Ce type de bas de porte permet de combler l’espace et d’éviter l’entrée d’air froid et la sortie d’air chaud.

Ø Le bourrelet de porte d’entrée : celui-ci est formé de deux boudins reliés entre eux. Il est facile d’installation et constitue une solution efficace permettant de réduire l’entrée de l’air froid. Ce type de bourrelet s’installe sous la porte d’entrée afin que chaque boudin se trouve de part et d’autre de celle-ci.

Ø Le boudin de porte : Il s’agit d’un tube en tissu contenant de mousse. Fixé contre la porte d’entrée, il sert à protéger la pièce contre le froid. Cependant, le boudin nécessite un repositionnement régulier étant donné qu’il ne suit pas la fermeture de la porte.

3. Utilisation d’un rideau isolant

Considéré comme une solution simple à réaliser, le rideau isolant constitue également un procédé réellement efficace. Pour bloquer le froid hivernal, la chaleur estivale, ou même les bruits extérieurs, la pose du rideau devant la porte d’entrée convient parfaitement. À noter que le rideau isolant se décline en plusieurs types. Vous pourrez miser sur le rideau classique étant épais et lourd. Il existe également le vrai rideau thermique, qui est plus efficace.

Dans certains cas, les espaces à combler sont dus à la déformation de la porte d’entrée. Nous vous conseillons alors d’utiliser la porte d’entrée en aluminium, un matériau connu pour son excellente solidité. Celle-ci garde toujours sa dimension initiale, quelles que soient les conditions climatiques auxquelles elle est soumise.