rénovation maison années 60

rénovation maison années 60

Vous venez d’acquérir une maison datant des années 60 ? Et votre principal objectif, c’est de le mettre au goût du jour ? Certes, rénover une maison des années 60 peut se révéler être un véritable parcours du combattant. Cependant, étant bien conseillé et en suivant bien à la lettre les étapes suggérées dans cet article, vous obtiendrez à coup sûr une maison toute neuve et dans l’air du temps.

La maison des années 60 et sa particularité

Les maisons des années 60 sont dans la plupart du temps composé de grandes pièces avec surfaces vitrées en simple vitrage. Ne présentant fréquemment qu’un seul niveau avec un rez-de-chaussée qui sert généralement de garage, de buanderie ou de chaufferie. C’est le modèle d’habitation qui a séduit un grand nombre de personnes dans les années 60. Mettant en avant des systèmes de chauffage central gaz ou fioul, les convecteurs électriques connus sous le nom de grill-pain trônent également dans les maisons années 60. Aussi, l’eau chaude sanitaire utilisée est produite avec un chauffe-eau électrique ou couplée à la chaudière. Et en investissant dans une maison année 60, attendez-vous encore à une ventilation naturelle permanente par entrée d’air au niveau des menuiseries.

Le point sur ses atouts et ses défauts

Dans les années 60, les matériaux de construction les plus privilégiés bénéficient d’une très grande solidité. Cette solidité du béton, de la brique et du parpaing s’accompagne ainsi d’une masse plus importante, favorable à l’inertie. Malgré cette bonne inertie alliée à un bon confort d’été, l’isolation phonique et thermique ainsi que l’étanchéité à l’air ne sont pas ne sont pas le fort des maisons des années 60. Une isolation dérisoire, une ventilation insuffisante, un système de chauffage vétuste, une mauvaise étanchéité à l’air, des réseaux non calorifugés. En somme, les maisons des années 60 sont classées parmi les habitations les plus énergivores par excellence.

Tous les travaux de rénovation à entreprendre pour maison année 60

Synonyme de déperditions calorifiques et de perte d’efficacité de l’isolation thermique, les maisons des années 60 exigent avant tout une rénovation énergétique. En plus de cela, des travaux de ventilation sont également à entreprendre au cours de votre rénovation de maison années 60. Ainsi, afin de réguler mécaniquement et automatiquement le renouvellement de l’air intérieur, il est fortement recommandé d’installer une VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée. Cela limitera également les déperditions thermiques. Les travaux de plomberie tels que le remplacement des anciennes canalisations ne sont pas non plus en reste. Et bien entendu, une rénovation de maison des années 60 doit inclure le remplacement de l’ensemble des menuiseries, la mise aux normes du système électrique et de la peinture. Bref, elle consiste à améliorer le confort, à offrir à tout un chacun un environnement plus et à optimiser leur économie d’énergie.

Et la dernière chose qu’il ne faut pas non plus sous-estimer si vous voulez transformer votre maison des années 60 en une toute nouvelle maison contemporaine aux lignes épurées, c’est la toiture. Pour des travaux rénovation toiture bien finie, confiez-vous à nous.

comment reparer un interphone

comment reparer un interphone

L’interphone fait partie des appareils de sécurité de qualité. Grâce à ses avantages, ce modèle ne cesse de séduire chaque foyer. Si vous souhaitez vous faire installer un interphone, sachez que cet appareil est tout à fait capable de répondre à vos besoins de confort et de sécurité. Différents modèles sont actuellement mis en vente sur le marché. C’est à vous de choisir selon vos besoins et votre budget. Un interphone est aussi connu pour sa facilité de mise en place et d’entretien. On vous propose de trouver dans cet article, les astuces à suivre afin de réparer votre interphone.

Avantages et fonctionnement d’un interphone de qualité

Avant de commencer la réparation de votre interphone, on vous recommande d’en savoir plus sur les atouts et le fonctionnement de cet appareil révolutionnaire. Sachez donc qu’un interphone est une version plus améliorée d’une sonnette d’alarme. Du fait de ses composants, il vous offre l’occasion de connaitre en avance l’identité de votre visiteur. Un interphone de qualité vous permet de profiter d’un maximum de confort. En effet, vous n’avez plus besoin de sortir de chez vous pour faire entrer votre visiteur. Il vous suffit d’appuyer sur un bouton et le tour est joué.

Quant à son fonctionnement, sachez que cet équipement est composé d’un émetteur, d’une platine de rue et d’un combiné. En appuyant sur le bouton de la platine de rue, votre visiteur vous signale sa présence. Vous pouvez lui parler et l’ouvrir depuis chez vous, grâce à votre combiné.

Réparation d’un interphone

Avec le temps, il se peut que votre interphone se détériore. Sachez que la réparation de votre appareil est à la fois simple et rapide. Pour commencer, on vous recommande de déterminer la source du problème. Parfois, c’est tout simplement un problème de pile qui a besoin d’être remplacée. Si ce n’est pas le cas, on vous suggère de jeter un coup d’œil à votre relais électrique et de le remplacer si besoin.

Pour ceux qui disposent d’un modèle ancien, on vous suggère de jeter un coup d’œil à tous les composants. Il se peut que d’autres éléments soient endommagés. On vous recommande donc de remplacer les fusibles, les micros, le circuit de transmission vocal, la plaque électronique, etc. Afin de trouver la source de la panne, il est également préférable de démonter votre appareil.

Si vous pensez que vous n’avez pas assez de notions en matière de circuit électrique, on vous propose de demander l’aide d’un professionnel. Cela vous permet d’éviter les risques de dommages et de profiter d’une prestation de qualité.

comment allumer un chauffe eau au gaz

comment allumer un chauffe eau au gaz

Malgré l’aide précieuse fournie par la notice, vous n’arrivez toujours pas à maîtriser le mode d’allumage de votre chauffe eau au gaz ? C’est une chose qui arrive à tout le monde, donc inutile de paniquer ! Évidemment, pour pouvoir profiter d’une eau chaude, le gaz de votre chauffe-eau doit avant tout être allumé. Pour vous aider à le faire correctement et simplement, nous vous proposons de lire ce billet.

Les types d’allumage possible !

En effet, l’allumage d’un chauffe-eau au gaz peut se faire de deux manières : par veilleuse et piézo-électrique. D’une part, l’allumage par veilleuse consiste à alimenter le chauffe-eau à gaz à l’aide d’une petite flamme bleue constamment allumée. Dite également veilleuse permanente, celle-ci est constituée de deux extrémités. D’un côté, il y a l’extrémité dite froide prenant la forme d’un tube en aluminium ou en cuivre et qui ramène le gaz de la vanne jusqu’à son extrémité dite chaude. Apporter au thermocouple la chaleur nécessaire à la formation d’une tension et allumer le brûleur principal pour produire de la chaleur, tels sont les fonctions de la veilleuse. D’autre part, l’allumage piézo-électrique quant à elle de produire une énergie électrique produit soit d’un secteur, soit d’une pile, soit d’un système activé par le débit de l’eau.

Allumer un chauffe-eau au gaz : comment procéder ?

Par mesure de sécurité, il est fortement recommandé de lire toutes les directives de la notice avant d’allumer. Aussi, avant d’allumer la veilleuse, commencez d’abord à renifler tout autour de l’appareil, cela vous permettra de détecter une odeur de gaz. Au cas où vous sentez une odeur de gaz, appelez à tout prix votre fournisseur de gaz et évitez avant tout d’allumer l’appareil. Dans le contraire, autrement dit, s’il n’y a pas risque de fuite de gaz, vous pouvez démarrer l’allumage de la veilleuse. Pour ce faire, commencez par appuyer complètement et légèrement sur la commande, puis, faites tourner le cadran dans le sens horaire jusqu’à la position ‘’Arrêt’’. Attendez ensuite quelques minutes pour laisser échapper tout le gaz. Une fois cette étape franchie, retirez après la porte extérieure. Puis, trouvez le bouton de l’allumage piézo-électrique pour l’activer. Maintenez enfoncée le bouton de commande pendant quelques minutes après que la veilleuse soit allumée. Replacez la porte extérieur, tournez la commande dans le sens contraire de la montre jusqu’à la position ouverte. Et enfin, il ne vous reste plus qu’à ajuster le cadra du contrôle au gaz à la température souhaitée.

Les avantages du home staging

Les avantages du home staging

Le « home staging » se traduit en français par la « valorisation d’une maison ». Il s’agit d’une stratégie de vente très tendance qui consiste à présenter un bien immobilier sous ses meilleurs angles. Mais attention, cela ne signifie pas que vous allez dépensez beaucoup d’argents dans la rénovation. Au contraire, le but est de rénover au moindre coût, en dépend du prix du bien. Et il faut dire que cette solution est très efficace et avantageuse.

Le coup de cœur assurer par le home staging

Lors d’un achat immobilier, les acheteurs se fient toujours à leur coup de cœur. Cela est très important, puisqu’ils font le choix d’un logement à vie (ou à long terme). Comme, ils doivent y vivre et passer le plus grand de leur temps, le bien doit être à leur goût et surtout répondre à leurs besoins. Ce n’est pas facile d’obtenir ce coup de cœur, surtout avec les différents styles de décoration d’intérieur. Heureusement que le home staging permet de résoudre le problème. En désencombrant les espaces et en aménageant autrement, les acheteurs peuvent se projeter plus facilement et avoir le coup de cœur.

Un bien parfaitement valorisé

En fait, cette valorisation booste la vente de votre maison grâce à une meilleure promotion. Il fait surtout avancer les visites qui sont primordiales durant la vente d’un bien. Avec des photos améliorées et un intérieur bien soigné, les acheteurs voudront se précipiter pour faire la visite. Ainsi, ils verront de plus près la vraie valeur de votre maison ou de votre appartement.

Faire un rendement réel grâce au home staging

En général, le budget de rénovation ne doit pas dépasser 0,5 % du prix de vente. Ce qui permet aussi au vendeur de soutirer jusqu’à 10 % de bénéfice de plus. Et sachez que cette valorisation de votre maison peut la mettre dans la liste des « coups de cœur » dans les agences. Et cela améliorera également la visibilité de votre bien sur le marché. Les acheteurs verront votre maison ou votre appartement dans la première liste.

Une vente rapide et au meilleur prix

Grâce à ce gain de visibilité, la vente pourra avancer rapidement. Au lieu d’attendre des années, il vous suffira de patienter quelques mois et vous pourrez changer de vie. Moyennement, 93 % des biens immobiliers sont vendus en moins d’un mois après avoir fait du home staging. Cela est alors très intéressant, d’autant plus que le bien valorisé laisse moins de marge de négociation. Et il sera vendu à un prix qui vous arrangera parfaitement, puisqu’il est bénéfique.

 

Lancez-vous dans la tendance du home staging pour booster la vente de votre maison. Vous pourrez trouver de la quincaillerie, des peintures et des outils pas chers sur notre boutique en ligne Label Habitation. Alors, n’hésitez pas à y faire un tour pour acheter quelques bricoles pour le home staging.

comment changer un moteur de volet roulant

comment changer un moteur de volet roulant

Vous constatez que depuis la mise en place d’un moteur pour volet roulant, votre quotidien est devenu plus facilité. Vous n’avez plus à déployer tant d’effort pour l’ouverture ainsi que la fermeture de ces équipements. Avec un seul clic sur une télécommande ou interrupteur, vos rideaux métalliques vous obéissent dans les moindres détails. Néanmoins, la panne du moteur reste une des causes les plus fréquentes d’un dysfonctionnement d’un volet roulant pouvant entraîner jusqu’à son blocage. Dans cet article, nous vous dévoilerons comment changer un moteur de volet roulant afin de vous aider si vous vous retrouvez dans une telle situation.

Étape n° 1 : Ouvrir le coffre et atteindre le moteur

Vous souhaitez remplacer le moteur de vos volets roulants vous-même ? Vous avez raison ! Cela vous permet non seulement d’économiser, mais également d’élargir vos compétences en la matière. Pour réaliser un changement du moteur, notez que plusieurs étapes sont à effectuer.

Commencez ainsi par ouvrir le coffre. Effectivement, ce dernier abrite le tube d’enroulement du volet d’où se loge le moteur électrique. Alors, afin d’accéder au moteur, quelques gestes sont à faire. Pour éviter tout type d’accident, assurez que l’électricité est bien coupée. Vous pouvez ainsi procéder à l’ouverture du caisson du volet roulant. La manipulation à faire par la suite est de descendre le volet roulant. Ce dernier doit être déroulé afin d’atteindre facilement le tube d’enroulement. Si l’état de votre moteur ne vous permet pas de réaliser cette manipulation, il faudra le descendre à la main, et ce, sans forcer.

Il convient de noter que dans une situation où le tablier est bloqué où que celui-ci est impossible à descendre, ôter l’axe d’enroulement avec le tablier reste la seule solution.

Étape n° 2 : Sortir le moteur

Une fois que l’étape n° 1 est achevée, vous pouvez sortir le moteur pour le remplacer. Pour ce faire, vous devrez en premier lieu désolidariser l’axe d’enroulement et le tablier du volet. Afin d’éviter que votre équipement ne descende brutalement, il faut enlever les attaches et bloquer le tablier. Comme ça, il lui est impossible de quitter ses coulisses. Une fois que vous avez ôté l’axe d’enroulement, vous pouvez sortir le moteur.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement recommandé de poser l’ensemble à plat sur une table par exemple. Tâcher également à ne pas oublier aucune pièce en changeant le moteur.

Étape n° 3 : Remettre le volet roulant en marche

La dernière étape à faire lors du changement du moteur de votre volet roulant est de le remettre en marche. Pour ce faire, suivez les 2 premières étapes, mais dans l’ordre inverse. En premier lieu, remplacez le moteur et avant de le rebrancher, fixer le tube d’enroulement. Ensuite, envisagez à fixer le tablier du volet roulant. Aussi, pensez à toujours vérifier le fonctionnement su moteur avant de refermer le coffre.

comment installer un portail coulissant motorisé

comment installer un portail coulissant motorisé

Le portail coulissant motorisé rend la vie de son utilisateur plus confortable. Gain de temps est également au rendez-vous puisque la motorisation permet d’ouvrir et de fermer le portail de manière automatique. Mais, cet appareil ne peut pas tenir sa mission s’il n’est pas installé suivant les règles de base. Mettre un automatisme en place n’est pourtant pas une chose compliquée, il faut juste avoir des mains bricoleuses. Pour vous aider, voici comment installer un portail coulissant motorisé.

Portail coulissant motorisé autoportant ou à rail

Avant de parler de la pose motorisation de portail coulissant, il s’avère important de savoir les différents types de cet appareil. Le portail coulissant est un nouveau modèle d’entrée, il coulisse sur un rail. Il existe deux catégories de portail coulissant : portail coulissant à rail et portail coulissant autoportant.

Pour vous donner des idées, le premier modèle est celui que l’on trouve souvent dans un bâtiment à usage professionnel : industrie, sociétés, locaux commerciaux, etc. Il glisse sur un rail qui se fixe au sol. Quant au modèle autoportant, il est suspendu et il est souvent utilisé dans un bâtiment résidentiel. Et comme il existe deux types de portail coulissant, il est évident qu’il existe également deux catégories d’automatismes de portail coulissant : motorisation pour portail coulissant à rail et motorisation de portail coulissant autoportant. Maintenant, parlons du mode d’installation du portail coulissant motorisé.

Les différentes étapes de pose d’un portail coulissant motorisé

La mise en place d’un moteur pour portail coulissant n’a rien de compliqué, seulement il nécessite le respect des règles de base. Il faut une certaine rigueur et une grande précision.

La première chose à faire et la préparation du terrain. Faites en sorte que le sol soit bien stable et plat. Pour cela, vous devez construire une semelle de béton de 5 cm de profondeur en moyenne. Au même moment, prévoyez déjà la place de différents fils comme les câbles à relier aux cellules photocellules et au feu orange.

Ensuite, localisez les trous de fixation du moteur portail coulissant. Une fois repéré, perforez 4 trous à l’aide d’un foret selon les exigences du sol. Mettez une cheville dans chaque trou puis vissez les tire-fond. Après, mettez-y quatre écrous tout en laissant un espace libre d’environ 20 mm sous le moteur. Puis, placez le moteur au-dessus de 4 rondelles. Pour le bon fonctionnement de votre motorisation, assurez-vous qu’il soit bien calé à l’horizontale. Pour ce faire, munissez-vous d’un niveau à bulle. Après, prenez 4 autres rondelles et 4 écrous et fixez le moteur avec. Il est toujours recommandé de bien vérifier le niveau.

Maintenant, il est temps de positionner la crémaillère. Pour ce faire, coulissez le portail et marquez son emplacement avec la pointe du rayon. Fixez ensuite le premier élément de crémaillère à l’aide des vis. N’oubliez pas d’aligner la partie supérieure avec la ligne marquée au crayon. Si c’est fait, faire un essaie en glissant votre portail. Normalement, votre fermeture d’entrée coulisse sans difficulté. Dans le cas contraire, pensez à bien resserrer tous les écrous et à réajuster la position de la crémaillère.

Place maintenant à l’installation des câbles d’alimentation dans la moulure de votre moteur de portail coulissant. Dépouillez une partie de fils pour faire passer le courant. Branchez les câbles suivant la notice de pose ainsi que les fils pour le feu clignotant et les photocellules.

Ça y est, il ne reste plus qu’à faire le test si votre installation du portail coulissant motorisé réussit. Durant l’essai, vérifiez s’il y a éventuellement un frottement lors de la coulisse du portail.

comment faire un portail coulissant

comment faire un portail coulissant

Ces dernières années, les gens ont délaissé le classique portail battant pour le remplacer par un modèle plus moderne : le portail coulissant. Par ailleurs, vous n’êtes pas obligé de dépenser des fortunes pour pouvoir profiter d’un modèle coulissant. En effet, le portail coulissant s’avère être plus onéreux que le modèle classique, mais vous pouvez en construire vous-même. Sinon, transformer le portail battant est également une idée intéressante.

Mais quels sont les avantages d’un portail coulissant ?

Ce n’est sûrement pas rien si le portail coulissant est très apprécié. Qu’il soit à simple battant ou à doubles battants, il faut dire qu’il est beaucoup plus simple à manipuler que le modèle battant. Aussi, côté esthétique, le coulissant est plus intéressant. Il n’est pas du tout encombrant et permet un gain d’espace à l’entrée. C’est la solution adaptée pour une entrée qui s’ouvre directement sur la voie publique. Aussi, le modèle coulissant est facile à motoriser, vous pouvez faire votre choix de l’automatisme en fonction des dimensions de votre portail et de son poids.

Des vérifications sont nécessaires avant l’installation du portail coulissant

Avant toute chose, il faut vérifier si votre entrée est faite pour accueillir un portail coulissant. Pour ne pas avoir de souci, il faut que la distance entre les piliers corresponde aux côtes du portail. La hauteur des piliers doit être supérieure à 10 cm par rapport au portail. Le sol doit être également à niveau, les rails du portail doivent être posés sur une surface bien plane. Comme le portail glisse latéralement pour s’ouvrir, vous devez vérifier qu’il n’y a aucun obstacle et que le mur du côté d’ouverture est parfaitement dégagé. Dans le cas contraire, il faut songer à une autre solution. Toutefois, sachez que le portail coulissant est adapté à tous les types d’entrée. Qu’elle soit large ou étroite, plate ou en pente vers l’intérieur, le portail peut s’y adapter sans problème.

Les travaux à entamer pour réaliser un portail coulissant

Pour glisser, le portail coulissant a bien sûr besoin de rails. Avant de fixer ces rails au sol, il vous faut marquer son emplacement, c’est-à-dire les axes des rails. Cette étape est cruciale, puisque le portail coulissant ne peut glisser que sur une ligne droite. Alors, le traçage doit être fait minutieusement avec les outils adaptés. Après cela, vous pouvez commencer à poser le guide et le patin qui vont permettre le déplacement du portail sur les rails. Posez le portail en position fermée pour fixer la butée. Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à vérifier si le portail coulisse normalement.

Pour avoir des idées sur le type de portail à installer à votre entrée, vous pouvez également consulter notre article « Portail coulissant ou battant : lequel choisir ? »

comment choisir un portail coulissant

comment choisir un portail coulissant

L’installation d’un portail coulissant a connu une augmentation considérable ces dernières années. En effet, la plupart des ménages qui ont décidé d’utiliser un portail comme système d’entré en opter pour un modèle coulissant. Par contre, il est plus judicieux de prendre en compte quelques points afin de faire le bon choix quand on achète l’équipement.

Il faut d’abord connaître les généralités d’un portail coulissant avant de l’acheter

Effectivement, il est bon de savoir que ce type d’équipement est efficace pour des entrées en pente ou des terrains en profondeur. Il doit toujours être d’un rail ainsi que d’un guide pour assurer les déplacements du vantail. En plus de cela, assurez-vous d’avoir assez d’espace sur le côté ou ce dernier glissera quand vous l’ouvrirez. Notez aussi qu’il vous garantira un gain de place important vu qu’il fera des mouvements latéraux.

Faites le bon choix de matériau

Un portail coulissant en aluminium à la particularité d’être plus léger, mais robuste à la fois. En effet, il peut parfaitement résister aux chocs externes et internes ainsi qu’aux rouilles et aux corrosions. Par conséquent, vous pouvez être sûr qu’il ne se détériorera pas facilement. De plus, vous n’aurez aucun mal à l’entretenir.

Par contre, il semble plus coûteux que les autres matériaux. Mais cela ne devrait pas vous empêcher d’acheter un équipement aussi efficace et fiable. Ajouter à cela, vous pourriez personnaliser votre portail comme bon vous semblera. Toutefois, prenez le temps de bien lire le Plan Local d’urbanisme dans votre commune avant de trancher sur le sujet afin de vous éviter des ennuis.

Avoir un équipement en acier vous garantira aussi une robustesse incroyable. Notez que la majorité des modèles de portail conçus avec de l’acier ont subi des traitements anticorrosion. Par conséquent, ils peuvent facilement tenir tête aux changements de saisons.

Vient ensuite le modèle en PVC qui est à la fois facile à installer et à utilisé. De plus, il n’a pas besoin de traitements spéciaux durant les périodes d’entretiens. Un portail en PVC pourra aussi avoir une armature renforcée si vous le voulez.

Enfin, il y a le portail coulissant en bois. Ce dernier matériau qui est peut-être le plus fragile de tous. Par contre, il apportera une immense splendeur à votre entrée. En plus de cela, il ne pourra pas être déverrouillé que par son propriétaire malgré sa conception.

Opter pour un modèle facile à motoriser

Avoir un portail coulissant vous garantira surement plus de conforts au quotidien grâce au fait que vous n’aurez qu’à appuyer sur le bouton de commande pour le contrôler. Pour cela, vous devrez vous assurer que vous pourriez installer correctement des accessoires nécessaires pour cela y compris le moteur et la crémaillère.

comment isoler une porte d’entrée

comment isoler une porte d’entrée

La portée d’entrée ne doit pas être seulement esthétique, robuste, étanche, etc. Elle doit également être isolante, c’est-à-dire, à l’abri de plusieurs contraintes : bruits extérieurs, déperditions énergétiques, etc. Une porte d’entrée bien isolée vous assure une économie d’énergie et elle peut également vous ouvrir droit à certaines aides financières. Voici alors un guide vous permettant de l’isoler d’une manière convenable.

1. Servez-vous des joints pour calfeutrer votre porte d’entrée

D’une manière générale, on constate une importante déperdition de chaleur au niveau des « jours » entre la porte d’entrée et son encadrement (c’est-à-dire entre le côté ouvrant et le côté dormant). Qui dit perte de chaleur dit perte d’énergie, et par conséquent une perte d’argent. Il faut alors résoudre efficacement ces problèmes d’isolation en vous servant des joints. Ces derniers permettent de calfeutrer les vides et d’empêcher l’infiltration du froid. Quand on parle de joints pour porte d’entrée, on a un embarras du choix sur le marché. Vous pouvez par exemple vous servir du bourrelet à clouer si les vides à combler ne dépassent pas 2 mm. Il vous suffit de couper la longueur que vous souhaitez et de fixer le bourrelet tous les 10 cm avec des clous à tête plate. Si les espaces à combler sont compris entre 1 à 5 mm, vous pouvez utiliser un joint adhésif en mousse de polyuréthane. Sa pose est très simple puisqu’il suffit de le fixer au dormant de votre porte, c’est-à-dire, au fond de la feuillure. Pour les espaces à combler de 1 à 6 m, un joint métallique pourra faire l’affaire. Si ceux-ci sont supérieurs à 5 mm, vous devez vous servir d’un joint silicone pour plus d’efficacité. Seulement lors de sa pose, il est conseillé d’attendre 2 heures environ pour s’assurer qu’il soit sec avant d’ouvrir la porte.

2. L’isolation du bas de porte d’entrée

On peut également rencontrer un « jour » entre le sol et la porte d’entrée. Cela peut être dû au taux d’humidité et aussi aux températures extérieures. 3 solutions s’offrent à vous pour rendre votre porte d’entrée plus hermétique.

Ø Le bas de porte brosse : comme son appellation le laisse deviner, il s’agit d’une baguette dotée d’une brosse sur toute sa longueur. Quant à son mode de fixation, il peut être à visser ou adhésif. Ce type de bas de porte permet de combler l’espace et d’éviter l’entrée d’air froid et la sortie d’air chaud.

Ø Le bourrelet de porte d’entrée : celui-ci est formé de deux boudins reliés entre eux. Il est facile d’installation et constitue une solution efficace permettant de réduire l’entrée de l’air froid. Ce type de bourrelet s’installe sous la porte d’entrée afin que chaque boudin se trouve de part et d’autre de celle-ci.

Ø Le boudin de porte : Il s’agit d’un tube en tissu contenant de mousse. Fixé contre la porte d’entrée, il sert à protéger la pièce contre le froid. Cependant, le boudin nécessite un repositionnement régulier étant donné qu’il ne suit pas la fermeture de la porte.

3. Utilisation d’un rideau isolant

Considéré comme une solution simple à réaliser, le rideau isolant constitue également un procédé réellement efficace. Pour bloquer le froid hivernal, la chaleur estivale, ou même les bruits extérieurs, la pose du rideau devant la porte d’entrée convient parfaitement. À noter que le rideau isolant se décline en plusieurs types. Vous pourrez miser sur le rideau classique étant épais et lourd. Il existe également le vrai rideau thermique, qui est plus efficace.

Dans certains cas, les espaces à combler sont dus à la déformation de la porte d’entrée. Nous vous conseillons alors d’utiliser la porte d’entrée en aluminium, un matériau connu pour son excellente solidité. Celle-ci garde toujours sa dimension initiale, quelles que soient les conditions climatiques auxquelles elle est soumise.

Pourquoi entretenir sa tuyauterie ?

Pourquoi entretenir sa tuyauterie ?

Une maison avec une mauvaise tuyauterie comporte beaucoup de risque comme une inondation en cas d’importantes fuites inattendues. De ce fait, il est important qu’elle soit entretenue de temps à autre afin de garantir son efficacité.

Une tuyauterie mal entretenue est toujours menaçante

Il faut savoir que ce système supporte un important volume d’eau au quotidien. Combiner à cela, quelques résidus d’aliments ou autres choses. C’est pourquoi il faut l’avoir à l’œil de temps en temps afin d’éviter des tracas. Pour cela, il est préférable de faire appel à un professionnel pour faire son entretien.

Effectivement, elle pourrait céder facilement si jamais vous n’en prenez pas bien soin. Alors, faites au moins un effort si vous voulez éviter les ennuis.

Vérifiez bien tous les joints

Nous savons tous que la majorité des problèmes de tuyauteries sont causés par des joints défaillants.  Eh oui ! Ces accessoires ne servent plus à rien quand ils sont usés du fait qu’ils ne garantiront plus l’étanchéité de votre installation. Raison pour laquelle il faut les vérifier régulièrement. Par exemple, pour entretenir les joints de la salle de bains. Vous n’avez qu’à les tordre et réparer rapidement les failles. Si cela ne suffit pas, il est recommandé de procéder aux remplacements.

Après les joints, les siphons

Ces éléments servent à la fois à évacuer les eaux usées et isoler tous les résidus qui risquent de bloquer les canalisations. Par conséquent, il est aussi primordial de les entretenir régulièrement. Il est aussi recommandé de jeter ces bouts de céleri et compagnie dans les tuyaux si vous ne voulez pas les voir remonté à la surface un de ces jours. Notez aussi que le tartre peut accélérer la dégradation de vos siphons.

Par contre, il est recommandé de passer aux renouvellements plutôt que de rafistoler ceux déjà installer. Mais pour faire les travaux, il n’y a pas meilleur travailleur qu’un plombier professionnel afin d’avoir une garantie sur leurs efficacités. Notez que vos nouvelles installations ne serviront à rien si elles ne sont pas bien fixées ou si les modèles que vous avez achetés ne sont pas identiques aux anciens.

N’oubliez pas l’état des tuyaux en questions

Vous devez savoir que si une seule brèche apparâit sur vos tuyaux, cela s’agrandira vite si vous ne le réparez pas au plus vite. Par conséquent, certains endroits de la maison risquent fort d’être inondés. C’est pour cela qu’il faut toujours vérifier l’état des tuyaux et changer ceux qui sont défaillants.