comment reparer un interphone

comment reparer un interphone

L’interphone fait partie des appareils de sécurité de qualité. Grâce à ses avantages, ce modèle ne cesse de séduire chaque foyer. Si vous souhaitez vous faire installer un interphone, sachez que cet appareil est tout à fait capable de répondre à vos besoins de confort et de sécurité. Différents modèles sont actuellement mis en vente sur le marché. C’est à vous de choisir selon vos besoins et votre budget. Un interphone est aussi connu pour sa facilité de mise en place et d’entretien. On vous propose de trouver dans cet article, les astuces à suivre afin de réparer votre interphone.

Avantages et fonctionnement d’un interphone de qualité

Avant de commencer la réparation de votre interphone, on vous recommande d’en savoir plus sur les atouts et le fonctionnement de cet appareil révolutionnaire. Sachez donc qu’un interphone est une version plus améliorée d’une sonnette d’alarme. Du fait de ses composants, il vous offre l’occasion de connaitre en avance l’identité de votre visiteur. Un interphone de qualité vous permet de profiter d’un maximum de confort. En effet, vous n’avez plus besoin de sortir de chez vous pour faire entrer votre visiteur. Il vous suffit d’appuyer sur un bouton et le tour est joué.

Quant à son fonctionnement, sachez que cet équipement est composé d’un émetteur, d’une platine de rue et d’un combiné. En appuyant sur le bouton de la platine de rue, votre visiteur vous signale sa présence. Vous pouvez lui parler et l’ouvrir depuis chez vous, grâce à votre combiné.

Réparation d’un interphone

Avec le temps, il se peut que votre interphone se détériore. Sachez que la réparation de votre appareil est à la fois simple et rapide. Pour commencer, on vous recommande de déterminer la source du problème. Parfois, c’est tout simplement un problème de pile qui a besoin d’être remplacée. Si ce n’est pas le cas, on vous suggère de jeter un coup d’œil à votre relais électrique et de le remplacer si besoin.

Pour ceux qui disposent d’un modèle ancien, on vous suggère de jeter un coup d’œil à tous les composants. Il se peut que d’autres éléments soient endommagés. On vous recommande donc de remplacer les fusibles, les micros, le circuit de transmission vocal, la plaque électronique, etc. Afin de trouver la source de la panne, il est également préférable de démonter votre appareil.

Si vous pensez que vous n’avez pas assez de notions en matière de circuit électrique, on vous propose de demander l’aide d’un professionnel. Cela vous permet d’éviter les risques de dommages et de profiter d’une prestation de qualité.

comment réparer un chauffe eau

comment réparer un chauffe eau

Rien de plus simple que de réparer vous-même votre chauffe-eau lorsqu’il tombe en panne. Appeler un plombier ou un professionnel peut être plus coûteux en fonction de la qualité de son travail. Voici, présent dans cet article toutes les démarches à faire pour résoudre les problèmes qui provoquent la panne de votre appareil.

Le fonctionnement d’un chauffe-eau

Grâce à la présence d’une résistance électrique qui se trouve dans la grosse bouteille thermos appelée aussi la cuve ou le ballon d’eau chaude, l’eau froide arrivée dans ce ballon vient d’être chauffée par celle-ci pour être distribuée vers vos robinets par des tuyaux. Cette résistance peut être de type stéatite ou thermoplongée. Dans le cas où votre eau est riche en calcaire, il se peut que la paroi de votre appareil soit recouverte des tartres qui endommagent la résistance de votre chauffe-eau.

Essayons de voir la cause de la panne de votre appareil pour le réparer

Si vous constatez que l’eau chaude qui sort de votre robinet arrive froide ou très chaude (voire bouillante) c’est une panne électrique. Par contre, s’il y a eu fuite ou le groupe de sécurité ne se met plus à fonctionner, votre réflexe devrait s’incliner sur une panne hydraulique. Pour cela, vous devez appeler un plombier pour le réparer.

En effet, si vous constatez que l’eau chaude accumulée par le robinet est sous forme de vapeur, le dysfonctionnement de votre appareil provient alors du thermostat. Pour vérifier si c’est bien lui qui tombe en panne : démontez d’abord le capot de votre chauffe-eau, regarder bien son emplacement, car il peut être mal réglé. Pour cela, vous pouvez le régler et attendre quelques heures pour faire une vérification. Si vous possédez d’un ancien chauffe-eau, vous devez tester le thermostat par un multimètre en position Ohmmètre, car il pourrait que votre thermostat soit endommagé, ou bien chauffez la tige de votre thermostat par un briquet. Si nécessaire, veuillez remplacer votre thermomètre par un équipement performant pour assurer qu’il ne rencontre aucun problème.

Si l’eau chaude sortante devient froide, il se peut aussi que la panne vienne d’un défaut au niveau de la résistance de votre chauffe-eau. Pour tester une résistance, vous devez munir d’un multimètre en position Ohmmètre et si la valeur affichée est inférieure à 250 000 ohms, c’est exactement dû à un défaut d’isolement, ainsi vous devez changer rapidement la résistance. Mais si la valeur est proche de 0, il y eut court circuit, donc vous êtes obligé de la remplacer.

En démontant le capot de votre chauffe-eau, si vous constatez des traces de rouilles ou bien des traces d’humidités vous devez ainsi remplacer votre chauffe-eau, car votre cuve va certainement se mettre à fuir.

Si vous voulez garder plus longtemps la durée de vie de votre appareil. Essayez de bien choisir un chauffe-eau performant et de grande marque. Pour cela, vous ne devez plus changer tout le temps ses équipements.

comment tester resistance chauffe eau

comment tester resistance chauffe eau

Lorsqu’un de ses composants est défectueux, c’est évident, votre chauffe-eau électrique ne peut plus assurer son rôle. Évidemment, avant d’incriminer et de remplacer telle ou telle pièce, il convient tout d’abord de la tester. Savez-vous comment tester le bon fonctionnement de la résistance ? Découvrez comment procéder dans cet article.

La résistance : le garant de votre eau chaude

Comme tous les autres composants de votre cumulus électrique, la résistance joue un grand rôle dans le bon fonctionnement de l’appareil. En effet, grâce à celle-ci l’énergie électrique sera transformée en énergie thermique, ce qui permet le chauffage de l’eau dans la cuve.

A savoir qu’il existe deux types de résistance de chauffe-eau :

  • Les résistances blindées ou thermoplongées : celles-ci sont en contact direct avec l’eau de la cuve. Elles disposent d’une protection en acier blindé.

  • Les résistances stéatite : celles-ci sont placées dans un fourreau. A la différence des résistances blindées, elles ne sont pas en contact direct avec l’eau.

Au fil du temps, la résistance peut lâcher. Cela se traduit souvent par l’absence d’eau chaude. D’ailleurs, si votre chauffe-eau ne fonctionne plus subitement, la résistance peut en être la cause. Avant de la remplacer, il convient tout d’abord de la tester.

Tester la résistance de son cumulus électrique en quelques étapes très simples

Pour vérifier si la résistance fonctionne toujours ou non, utilisez un ohmmètre ou encore un multimètre (dans ce cas, vous devez tourner le bouton rotatif sur la fonction ohmmètre).

Avant de procéder à quoi que ce soit, coupez tout d’abord l’alimentation électrique de votre cumulus. Cela fait, accédez à la résistance et débranchez tous les fils de celle-ci (attention, si un fil est encore branché aux bornes, les résultats seront faussés). Ensuite, positionnez les contacteurs de l’ohmmètre sur les bornes de la résistance. Vous verrez, votre appareil de mesure affichera une valeur.

Interprétez le résultat

Deux cas de figure sont possibles après ce test :

  • La résistance affiche une valeur fixe : cela signifie que le dispositif fonctionne correctement. La panne est ainsi liée à d’autres composants de votre appareil.

  • La résistance affiche zéro ou encore une valeur infinie : cela signifie que le dispositif est HS. Vous devez ainsi le remplacer pour retrouver le bon fonctionnement de votre chauffe-eau.

Pour le montage de la résistance

Pour que les branchements soient corrects lors du montage de la résistance, pensez à photographier ceux-ci avant le démontage de la résistance. Pour cela, utilisez tout simplement votre Smartphone.

quel chape pour plancher chauffant

quel chape pour plancher chauffant

Devenu le chauffage d’aujourd’hui, le plancher chauffant fait un effet ravageur auprès des utilisateurs actuellement. Que ce soit pour une nouvelle construction ou une maison en rénovation, y installer un plancher chauffant est de plus en plus courant. Pourtant, vous ne savez pas quelle chape choisir pour votre plancher chauffant. Voyons ensemble dans cet article la chape qui convient à votre nouveau chauffage.

Ce qu’il faut comprendre pour une chape de plancher chauffant

Pour mieux éclaircir ce sujet, ce serait plus simple de voir en premier les généralités sur ce qu’on appelle « chape ». Par définition, une chape est une couche de mortier qui est composé de ciment additionné avec de la résine ou bien de la chaux. Son rôle est de niveler le sol pour recouvrir un plancher chauffant ou bien différent type de gaines. Notez qu’une chape est aussi un excellent isolant thermique et phonique pour un logement. Sur la chape, vous pouvez y poser tout type de revêtement de sol adéquat à votre plancher chauffant.

Les critères de choix d’une chape

Pour le choix d’une chape pour plancher chauffant, il y a 3 grands critères à considérer. En première position, le poids. Si vous n’avez pas prévu une dalle pour une chape plus épaisse, choisissez une chape sèche pour éviter toute confusion durant l’installation. Ce poids peut être compris entre 12 à 120 kg/m2. Deuxième critère l’épaisseur de la chape. Sachez qu’une chape d’une forte épaisseur est plus difficile à sécher (à vous de voir). Si vous avez choisi d’installer une chape épaisse, privilégiez également plus d’isolation pour votre chauffage au sol pour profiter pleinement de sa performance. Dernier critère, l’inertie. Il faut limiter le plus possible l’inertie si vous voulez que votre chauffage soit fiable en tout temps.

Chape liquide ou chape sèche ?

Pour la chape pour un plancher chauffant, vous avez le choix entre une chape liquide ou bien une chape sèche. Pour la chape liquide (ou fluide), elle est constituée d’un mortier fluide qui est réalisé par du sulfate de calcium. Pour ce type de chape, il y a la chape fluide ciment et la chape fluide anhydrite. Ce modèle de chape est adéquat à divers types de construction donc peut couvrir du carrelage, du parquet, du marbre et d’autres revêtements pour sol. À propos de la chape sèche ou chape classique, elle se distingue en deux sortes qui sont la chape maigre et la chape de ravoirage. Le premier modèle possède en général une épaisseur comprise entre 3 à 5 cm. Pour l’autre modèle de chape, son avantage est sa capacité à niveler différents types de sols. Cette chape est privilégiée pour les constructions en rénovation. Le plus grand avantage avec ce modèle de chape est qu’il ne demande pas trop de temps de séchage.

comment demonter thermostat sur chauffe-eau

comment demonter thermostat sur chauffe-eau

Plusieurs raisons peuvent nous amener à démonter le thermostat de notre chauffe-eau: entretien du chauffe-eau, test ou remplacement du thermostat, etc. Le démontage de cet élément important est très simple. Si vous voulez savoir comment y procéder, vous n’avez qu’à dégainer vos outils et suivre ce guide.

Qu’est ce qu’on entend par thermostat chauffe-eau?

Il est judicieux de comprendre préalablement le fonctionnement du thermostat chauffe-eau avant de faire une intervention sur celui-ci. Il s’agit en fait de l’un des éléments importants d’un chauffe-eau (à gaz, électrique, solaire). Cette pièce a pour rôle de régler la température de l’eau chaude sanitaire sortant du robinet. Il décèle la température de l’eau grâce à une sonde dont il est équipé. Si besoin est, il se charge également de relancer la mise en chauffe selon la programmation.

Grâce au thermostat, vous n’aurez jamais de l’eau trop chaude sortant de vos robinets. Il n’y a aucun risque de brulure. Et pour vous procurer le confort et la sécurité, l’accessoire maintient constante la température de l’eau contenue dans le réservoir, en attendant son usage. L’autre atout du thermostat, c’est qu’il permet de limiter les consommations superflues d’énergie.

Dans le cas d’un chauffe-eau électrique, le thermostat contrôle la résistance. Pour le chauffe-eau à gaz, ce composant commande le brûleur.

Comment démonter le thermostat chauffe-eau ?

Comme on l’a dit plus haut, il n’est pas difficile de démonter le thermostat du chauffe-eau. Seulement, avant toute intervention, vous devez d’abord couper l’alimentation électrique de votre logement en arrêtant le disjoncteur général. Cela permet d’écarter tout risque d’électrocution. Et aussi, arrêtez le robinet d’eau alimentant votre foyer. Et enfin, pour plus de sécurité, il est recommandé d’éloigner les enfants et les animaux de compagnie. Vous devez également vous assurer que l’appareil de production d’eau chaude n’est plus branché.

En utilisant un tournevis, ouvrez le capot du chauffe-eau électrique. Cela fait, vous devriez être en mesure d’apercevoir la platine. Plusieurs composants reposent sur celle-ci : le thermostat se trouvant en apparent, et les divers autres éléments se trouvant à l’intérieur de la cuve: la résistance, l’anode, etc. Pour débrancher le thermostat du chauffe-eau, vous devez noter leur emplacement en vous servant par exemple d’un ruban à masquer et de numéros notés dessus ou de points couleur. Cela vous aide à remémoriser l’emplacement de chaque fils lors du remontage. Puis dévissez les vis retenant les fils du thermostat. Mettez-les dans un sac plastique au risque de les perdre. Une fois le débranchement terminé, vous pouvez ensuite déloger complètement le thermostat avec sa sonde.

Et enfin, au cas où vous auriez besoin d’accessoire chauffe-eau, vous pouvez vous rendre sur l’adresse : https://www.radiateurplus.com/chauffe-eau/accessoires-chauffe-eau.html.

comment cacher caisson volet roulant

comment cacher caisson volet roulant

Il est vrai que le caisson d’un volet roulant est un peu imposant et laid. Pour qu’il ne fasse pas tache dans votre décor d’intérieur ou sur la façade de votre maison, il vaut mieux le dissimuler. Nous allons justement vous donner quelques astuces pour cacher vos caissons de volets roulants. Sachez que vous pouvez le faire vous-même sans avoir besoin d’appeler un artisan professionnel.

Cacher un coffre de volet roulant intérieur

Il y a plusieurs manières de dissimuler un volet roulant intérieur. Vous pouvez choisir l’astuce qui convient le plus à votre pièce. La règle numéro 1 pour cacher un volet roulant est de le peindre de la même couleur que les murs. De cette manière, vous pouvez rendre l’installation plus moderne et surtout très discrète. Ainsi, il ne s’imposera plus dans votre pièce. Sinon, pour apporter du charme et un côté chaleureux dans votre intérieur, vous pouvez aussi jouer avec les rideaux. Fixez les tringles du rideau au plafond, mais non sur le caisson au risque de l’abîmer. Il est également possible d’habiller le coffre du volet roulant avec un tissu coordonné à vos rideaux. Et actuellement, les rideaux bateaux et les stores japonais sont très tendance. Ils vous permettent de donner un style contemporain à votre décor.

Cacher un coffre de volet roulant extérieur

Si vous êtes en pleine phase de construction de votre maison, vous avez de la chance. Profitez-en pour choisir l’implantation et la forme des coffres de vos volets roulants extérieurs. Alors, demandez l’aide de votre architecte pour faire le choix des emplacements idéaux. Il pourra vous indiquer les emplacements qui vont permettre de dissimuler les coffres des volets. Pour s’intégrer à la façade, les fabricants ont conçu des volets à pan arrondi ou semi-arrondi ou à pan coupé. Alors, au lieu d’un modèle standard, n’hésitez pas à les choisir. Par ailleurs, vous pouvez aussi profiter de la particularité de votre maison pour cacher les caissons. Par exemple, le débord d’un toit peut servir de cache au volet roulant, vous devez en profiter si vous avez la chance d’en avoir sur votre maison.

Pour trouver des volets roulants résistants, mais surtout faciles à dissimuler, nous vous suggérons de découvrir le catalogue de Mister Menuiserie : https://www.mistermenuiserie.com/volet-roulant-aluminium.html

comment poser un volet roulant exterieur

comment poser un volet roulant exterieur

Considéré comme le plus efficace des équipements de sécurité, le volet roulant ne cesse de séduire les particuliers. Outre ses atouts en matière de sécurité, cet appareil vous promet également des avantages en matière de confort. De plus, différents modèles sont actuellement mis en vente sur le marché. Le volet roulant est aussi connu pour sa facilité de mise en place. En effet, ce modèle peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Si vous souhaitez offrir à votre maison un style de modernité ou d’élégance. On vous recommande de trouver dans cet article les étapes à suivre, afin de vous aider à installer votre volet roulant extérieur.

Prendre les mesures

La prise de mesure est une étape à ne pas négliger lors de la pose de votre volet roulant extérieur. Vous devez donc prendre les mesures de votre volet roulant. Cela est dans le but d’éviter les mauvaises surprises. Une fois que c’est fait, on vous suggère de retenir les dimensions les plus courtes. On vous recommande également de vous muni des outils nécessaire et de demander l’aide d’un ami. La pose de votre volet roulant extérieur demande également un certain savoir-faire. Si vous pensez que l’opération est assez difficile pour vous, on vous conseille de faire appel au service d’un professionnel.

Poser le volet roulant extérieur

Pour commencer, on vous suggère de monter le votre volet roulant sur le coffre. Une fois que c’est fait, percer des trous sur les coulisses. Pour cela, il est préférable de laisser 20 cm entre les trous et les extrémités de votre coulisse et puis tous les 60 cm au maximum. Il est temps maintenant de mettre en place les coulisses et de positionner le volet roulant. Ce geste vous permettra de déterminer les trous sur votre maçonnerie. À l’aide d’un foret à béton, percez et chevillez votre mur.

Il est temps d’introduire la sangle dans le bâti de votre fenêtre et repositionner le volet. Astuce pour bien tenir le coffre, on vous suggère de coller sur le coffre du joint à mousse. Avant de visser définitivement votre coulisse, on vous propose de vérifier son niveau à l’aide d’un niveau à bulle. Si tout est normal, vous pouvez les visser définitivement. Si vous avez opté pour un modèle à sangle, on vous recommande de fixer l’enrouleur au bâti de fenêtre. Il ne vous reste plus qu’à tester.

Pour ceux qui disposent d’un volet roulant électrique, on vous recommande avant tout, de couper votre alimentation électrique. Une fois que le mur est percé, passez le fil d’alimentation dans l’emplacement. Vous pouvez maintenant mettre en place les coulisses de votre équipement. Après avoir terminé le vissage des coulisses, posez votre système de commande. Il ne vous reste plus qu’à raccorder les câbles électriques tout en tenant compte des couleurs.

Maintenant, votre volet roulant est opérationnel ! On vous conseille de réaliser un test avant de l’utiliser.

comment centraliser commande volet roulant

comment centraliser commande volet roulant

Le volet roulant est une solution idéale pour renfoncer la sécurité de l’habitation. Grâce à cet équipement, vos fenêtres résisteront bien aux intrusions. De plus, le volet roulant améliore l’isolation de la pièce ou il est installé. Mais si vous disposez de nombreux volets, il s’avère fatigant d’ouvrir et de fermer un à un tous ces équipements. Le mieux serait de les automatiser et de réunir leur système de contrôle à un seul outil. Voici comment centraliser commande volet roulant.

De bonnes raisons de centraliser la commande de volets roulants

En général, les volets roulants sont conçus pour équiper les fenêtres. De nos jours, rares sont les foyers qui n’équipent pas leur maison de ce dispositif d’entrée. Le problème, c’est qu’un logement comporte plusieurs fenêtres. Devant cette situation, il est judicieux de rendre tous les volets roulants automatiques. Cela vous évite de tirer la sangle ou de tourner la manivelle de vos innombrables volets un à un. Mais pour bénéficier de tout le confort de votre motorisation, il est conseillé de centraliser la commande à un seul outil. Cela vous évite de parcourir toutes vos chambres pour déclencher un à un tous vos volets motorisés.

Le premier avantage est que la centralisation de volet roulant assure un gain de temps considérable. Fini le temps de faire le tour de toutes les pièces de la maison pour gérer les motorisations. Il suffit d’appuyer sur un seul bouton et le tour est joué. Le confort est également au rendez-vous. Quoi de plus agréable que de pouvoir ouvrir et fermer plusieurs volets roulants en même temps ? De plus, centraliser les volets optimise la sécurité de votre habitation. Lorsque vous optez pour la centralisation de volet roulant filaire, vous pouvez mettre l’interrupteur dans un endroit discret pour qu’il soit à l’abri des regards de tout le monde. Pour les modèles pilotés à distance via une télécommande, cette dernière est portable et elle doit de ce fait vous accompagner là où vous irez. Aussi, personne ne pourra ouvrir vos volets à votre insu.

Centralisation de commande volet roulant radio et filaire

Centraliser des volets roulants sans fil est facile à réaliser, car cette opération est simple d’installation. Néanmoins, il faut que la programmation de la télécommande sur les différents automatismes respecte les consignes du fabricant. La centralisation radio ne requiert pas de câblage électrique supplémentaire. Il suffit de brancher directement le moteur sur la ligne d’alimentation en 230 volts.

Quant à la centralisation de commande volet roulant filaire, il faut centraliser l’ensemble des moteurs à un seul interrupteur. Pour brancher deux volets roulants sur un seul interrupteur, il faut savoir que cet inverseur est doté de deux pôles de branchement. Cela va permettre à la commande de faire fonctionner en même temps deux automatismes de volets roulants. Il faut brancher les fils selon le schéma fourni par le fabricant. Si par hasard le sens de rotation du tablier de votre volet est inversé, vous devez permuter les fils 2 et 3 sur le bouton commutateur.

radiateur électrique que choisir

radiateur électrique que choisir

Le radiateur électrique ne cesse de séduire bon nombre de ménages. Et pour cause, cet appareil présente de nombreux avantages à son utilisateur. Le radiateur électrique est facile d’installation, économique et design. Cependant, tous les radiateurs électriques ne sont pas identiques. Alors, en matière de radiateur électrique que choisir ? La réponse dans cet article.

Pourquoi choisir un radiateur électrique ?

Actuellement, il existe une large gamme d’appareils de chauffage. Alors, pourquoi investir dans le radiateur électrique ? Premièrement, cet équipement coûte moins cher par rapport aux autres modèles de chauffage. Il ne nuit pas à votre portefeuille, car il s’adapte au petit budget. Le radiateur électrique est également pratique. Celui-ci est facile à mettre en place. Le branchement n’est pas compliqué comme les autres appareils de chauffage entre autres le poêle à bois, etc. Par ailleurs, il n’encombre pas votre pièce. Grâce à sa petite taille, le radiateur électrique s’adapte à des espaces réduits.

Les différents types de radiateurs électriques

Il existe tout un tas de modèles de radiateurs électriques et ils ont chacun leur spécificité. Le choix de l’appareil dépend de votre goût, de votre budget et des exigences de votre pièce à vivre.

Le radiateur rayonnant

Cet appareil de chauffage est l’un des radiateurs électriques qui dominent le marché. On l’appelle ainsi, car la chaleur qu’il produit provient de rayons infrarouges. Ces derniers proviennent en général d’une plaque d’aluminium. Une résistance électrique particulière va chauffer cette plaque qui va permettre au panneau de diffuser des rayons chauffants. Les avantages sont multiples. D’abord, l’appareil monte rapidement en température. De plus, le radiateur électrique rayonnant diffuse une chaleur à la fois homogène et douce. Ensuite, il est disponible en plusieurs formes et coloris pour vous donner un large choix.

Le radiateur à inertie

Vous pouvez également vous fier à un radiateur à inertie. Il est également électrique puisqu’il utilise une résistance électrique pour chauffer. L’appareil produit de la chaleur qui sera stockée avant d’être diffusée par rayonnement. Pour fonctionner, ce modèle de radiateur électrique utilise soit un matériau solide entre autres la céramique soit du liquide (inertie fluide). Il faut noter que ces deux types d’appareils ne sont pas identiques en termes de capacité de chauffage et de conservation de la chaleur. Ses avantages : le radiateur à inertie est simple d’installation. Sa maintenance est également minimale. Il vous permet aussi de régler la température pièce par pièce en cas de besoin. Son seul bémol est qu’il est énergivore.

Le radiateur convecteur

Ce modèle fait partie des 3 premiers radiateurs électriques très prisés par les particuliers. Il porte bien son nom puisqu’il fonctionne par convection. Votre maison sera chauffée grâce à l’air chaud qui se déplace dans la pièce. Ce type de radiateur électrique émet l’air chaud vers le plafond de la maison et se diffuse ensuite dans l’ensemble de la pièce selon le principe de la convection. Avec cet appareil, votre pièce sera réchauffée rapidement. De plus, il est léger. Il est de ce fait facile à installer. Il faut seulement savoir que la chaleur diffusée par le convecteur électrique n’est pas homogène.

Bref, tous les radiateurs électriques ont leurs points forts et leurs points faibles. Aussi, vous devez choisir un radiateur électrique selon sa qualité, son design et les exigences de votre pièce à vivre.

comment raccorder un radiateur électrique

comment raccorder un radiateur électrique

Actuellement, si le radiateur électrique est de plus en plus répandu sur le marché, ce n’est pas par hasard. Il allie élégance, performances thermiques, diversité et facilité de raccordement. Pour plus de détail, suivez notre article.

Tout à savoir sur un radiateur électrique

Un radiateur électrique est un système de chauffage issu de l’évolution de la technologie du chauffage électrique. De ce fait, il nécessite un courant électrique tout en combinant la convection et le rayonnement pour chauffer et diffuser de la chaleur dans une pièce.

Il existe différents types de radiateurs électriques, parmi ceux, nous pouvons citer le convecteur électrique. Il s’agit du radiateur le plus répandu et le moins cher sur le marché. En effet, un convecteur électrique utilise une résistance électrique pour restituer de la chaleur et procure une montée de température rapide. Cependant, un convecteur électrique ne stocke pas de la chaleur et nécessite un branchement en permanence. Ce qui implique, une facture d’électricité très haute.

Par contre, avec le radiateur à inertie, un autre type de radiateur électrique, vous aurez la possibilité de réaliser une importante économie d’énergie tout en bénéficiant d’une excellente restitution de la chaleur. En effet, il est constitué par un matériau à forte inertie et apte à stocker de la chaleur avant de la restituer. Par ailleurs, le radiateur à inertie procure une chaleur douce et n’assèche pas l’air. Ce qui vous évite d’avoir des problèmes respiratoires.

Puis, le radiateur à accumulation, il s’agit de l’ancêtre du radiateur à inertie. Il est de même fonction et bénéficier à peu prés, les mêmes avantages que le radiateur à inertie. Cependant, il est reconnu pour la diffusion de chaleur qui est continue toute la journée tout en gardant une température stable dans la pièce à chauffer. Malheureusement, avec son ancienneté et son poids oscille qui s’étend entre 120 à 150 kg, le radiateur à accumulation disparait petit à petit.

Enfin, le radiateur rayonnant ou le panneau radiant, ce dernier type de radiateur utilise une plaque en carbone et des résistances électriques pour transmettre de la chaleur dans tout le volume de la pièce à chauffer. Il se différencie du convecteur électrique du fait qu’il ne chauffe pas l’air, mais tout de suite les masses présentes dans le champ à chauffer. Ce qui évite le mouvement de la poussière et la perte d’énergie pour rien. À cet effet, il est adéquat pour les personnes susceptibles à la poussière notamment allergiques ou asthmatiques.

Comment raccorder un radiateur électrique ?

Le raccordement d’un radiateur électrique est une chose facile. Il nécessite juste une petite notion en bricolage et en électricité. Puis, vous devez savoir qu’un radiateur électrique ne doit pas être branché sur une prise de courant murale classique si vous voulez éviter la disjonction de votre installation électrique. Il faut qu’il soit branché à un courant électrique tout en reliant les fils de votre radiateur à ceux de votre sortie électrique murale. Pour ce faire, vous devez suivre le code couleurs des fils. Enfin, remettez le courant et vérifiez si tout est en ordre. Si tout est bon, terminez le travail par la mise en place de la plaque de finition pour sortie câble mural.