Les avantages du home staging

Les avantages du home staging

Le « home staging » se traduit en français par la « valorisation d’une maison ». Il s’agit d’une stratégie de vente très tendance qui consiste à présenter un bien immobilier sous ses meilleurs angles. Mais attention, cela ne signifie pas que vous allez dépensez beaucoup d’argents dans la rénovation. Au contraire, le but est de rénover au moindre coût, en dépend du prix du bien. Et il faut dire que cette solution est très efficace et avantageuse.

Le coup de cœur assurer par le home staging

Lors d’un achat immobilier, les acheteurs se fient toujours à leur coup de cœur. Cela est très important, puisqu’ils font le choix d’un logement à vie (ou à long terme). Comme, ils doivent y vivre et passer le plus grand de leur temps, le bien doit être à leur goût et surtout répondre à leurs besoins. Ce n’est pas facile d’obtenir ce coup de cœur, surtout avec les différents styles de décoration d’intérieur. Heureusement que le home staging permet de résoudre le problème. En désencombrant les espaces et en aménageant autrement, les acheteurs peuvent se projeter plus facilement et avoir le coup de cœur.

Un bien parfaitement valorisé

En fait, cette valorisation booste la vente de votre maison grâce à une meilleure promotion. Il fait surtout avancer les visites qui sont primordiales durant la vente d’un bien. Avec des photos améliorées et un intérieur bien soigné, les acheteurs voudront se précipiter pour faire la visite. Ainsi, ils verront de plus près la vraie valeur de votre maison ou de votre appartement.

Faire un rendement réel grâce au home staging

En général, le budget de rénovation ne doit pas dépasser 0,5 % du prix de vente. Ce qui permet aussi au vendeur de soutirer jusqu’à 10 % de bénéfice de plus. Et sachez que cette valorisation de votre maison peut la mettre dans la liste des « coups de cœur » dans les agences. Et cela améliorera également la visibilité de votre bien sur le marché. Les acheteurs verront votre maison ou votre appartement dans la première liste.

Une vente rapide et au meilleur prix

Grâce à ce gain de visibilité, la vente pourra avancer rapidement. Au lieu d’attendre des années, il vous suffira de patienter quelques mois et vous pourrez changer de vie. Moyennement, 93 % des biens immobiliers sont vendus en moins d’un mois après avoir fait du home staging. Cela est alors très intéressant, d’autant plus que le bien valorisé laisse moins de marge de négociation. Et il sera vendu à un prix qui vous arrangera parfaitement, puisqu’il est bénéfique.

 

Lancez-vous dans la tendance du home staging pour booster la vente de votre maison. Vous pourrez trouver de la quincaillerie, des peintures et des outils pas chers sur notre boutique en ligne Label Habitation. Alors, n’hésitez pas à y faire un tour pour acheter quelques bricoles pour le home staging.

comment changer un moteur de volet roulant

comment changer un moteur de volet roulant

Vous constatez que depuis la mise en place d’un moteur pour volet roulant, votre quotidien est devenu plus facilité. Vous n’avez plus à déployer tant d’effort pour l’ouverture ainsi que la fermeture de ces équipements. Avec un seul clic sur une télécommande ou interrupteur, vos rideaux métalliques vous obéissent dans les moindres détails. Néanmoins, la panne du moteur reste une des causes les plus fréquentes d’un dysfonctionnement d’un volet roulant pouvant entraîner jusqu’à son blocage. Dans cet article, nous vous dévoilerons comment changer un moteur de volet roulant afin de vous aider si vous vous retrouvez dans une telle situation.

Étape n° 1 : Ouvrir le coffre et atteindre le moteur

Vous souhaitez remplacer le moteur de vos volets roulants vous-même ? Vous avez raison ! Cela vous permet non seulement d’économiser, mais également d’élargir vos compétences en la matière. Pour réaliser un changement du moteur, notez que plusieurs étapes sont à effectuer.

Commencez ainsi par ouvrir le coffre. Effectivement, ce dernier abrite le tube d’enroulement du volet d’où se loge le moteur électrique. Alors, afin d’accéder au moteur, quelques gestes sont à faire. Pour éviter tout type d’accident, assurez que l’électricité est bien coupée. Vous pouvez ainsi procéder à l’ouverture du caisson du volet roulant. La manipulation à faire par la suite est de descendre le volet roulant. Ce dernier doit être déroulé afin d’atteindre facilement le tube d’enroulement. Si l’état de votre moteur ne vous permet pas de réaliser cette manipulation, il faudra le descendre à la main, et ce, sans forcer.

Il convient de noter que dans une situation où le tablier est bloqué où que celui-ci est impossible à descendre, ôter l’axe d’enroulement avec le tablier reste la seule solution.

Étape n° 2 : Sortir le moteur

Une fois que l’étape n° 1 est achevée, vous pouvez sortir le moteur pour le remplacer. Pour ce faire, vous devrez en premier lieu désolidariser l’axe d’enroulement et le tablier du volet. Afin d’éviter que votre équipement ne descende brutalement, il faut enlever les attaches et bloquer le tablier. Comme ça, il lui est impossible de quitter ses coulisses. Une fois que vous avez ôté l’axe d’enroulement, vous pouvez sortir le moteur.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement recommandé de poser l’ensemble à plat sur une table par exemple. Tâcher également à ne pas oublier aucune pièce en changeant le moteur.

Étape n° 3 : Remettre le volet roulant en marche

La dernière étape à faire lors du changement du moteur de votre volet roulant est de le remettre en marche. Pour ce faire, suivez les 2 premières étapes, mais dans l’ordre inverse. En premier lieu, remplacez le moteur et avant de le rebrancher, fixer le tube d’enroulement. Ensuite, envisagez à fixer le tablier du volet roulant. Aussi, pensez à toujours vérifier le fonctionnement su moteur avant de refermer le coffre.

Plus de 30 couleurs pour repeindre votre salon

Plus de 30 couleurs pour repeindre votre salon

Chaque couleur détermine le style de chaque pièce à vivre, c’est incontestable ! Et à chaque salon la couleur qui le met en valeur. Si vous trouvez que votre séjour commence à faire grise mine, cela dit qu’il réclame que vous lui redonnez vie. En tout cas, les coloris tendances de peinture salon se déclinent à l’infini. Le choix ne manque pas, ça, c’est sûr ! Le seul casse-tête consiste à savoir quelle couleur s’accordera parfaitement à votre décor d’intérieur. Dans ce billet, on fait le point sur les meilleures couleurs pour repeindre votre salon !

Des teintes douces et naturelles pour un salon classe et élégant

Le coloris naturel orne toutes pièces à vivre d’un design doux et voluptueux actuellement. Parmi les plus naturel et chaleureux figure la peinture couleur lin. Une couleur très appréciée pour ceux qui veulent offrir à leur salon de la luminosité et une note cocooning.

Les peintures coloris rosées et orangers, feront également de parfaites idées de couleur pour tout séjour. Non seulement, elles compenseront le manque de luminosité dans votre salon, mais animeront et égayeront également votre décor sobre et épuré. Faire de votre séjour un espace détente, naturelle et chaleureuse, telles sont leur promesse. Selon leurs nuances, ces couleurs offrent l’avantage de se marier à de nombreuses teintes

Une peinture salon grise, la couleur qui a le vent en poupe !

Grâce à la peinture grise, tout salon moderne s’habille d’une déco tendance et design. Opter pour la peinture grise est désormais la meilleure façon de mettre en valeur sa pièce à vivre.

En déco, le gris et ses déclinaisons colorées restent une valeur sûre pour des ambiances design et épurées. Ce coloris tendance habille les murs de toutes les pièces de vie de la maison et incarne tous les styles selon les couleurs que vous lui associerez.

Osez les couleurs chaudes pour enjoliver son salon !

Les peintures aux coloris plus intense apparaissent aussi comme des éléments forts dans la décoration d’une pièce à vivre. La couleur verte est désormais très prisée pour apporter raffinement et caractère à votre salon. Celui-ci rafraîchit l’ambiance et plonge votre salon dans une atmosphère naturelle comme une senteur de printemps. Le vert tirant vers le bleu offre de la clarté et de la luminosité à toute pièce à vivre.

Le bleu avec sa couleur si apaisante le rend si attrayant en décoration. Il est particulièrement tendance à l’heure actuelle et a la capacité de créer une sensation d’espace.

Quant aux peintures jaunes ! Cette couleur très audacieuse règne en maître aussi dans toute la pièce à vivre. Elle est surtout idéale pour illuminer une pièce sombre ou augmenter la sensation de volume.

Les couleurs claires pour une ambiance simple et fraîche

Indémodables, les coloris clairs, tels que le blanc, le beige peuvent être adoptés sans modération dans toutes les décorations de salon. Créez des atmosphères douces, sobres et abordables en jouant sur les nuances, c’est son rôle. En les utilisant dans le bon sens, ces coloris clairs peuvent créer des ambiances très modernes toujours synonymes de délicatesse et de pureté

En déco, le beige et le blanc restent une des couleurs les plus utilisées. Plus chaleureux, celles-ci créent un arrière-plan intemporel et adaptable à tous les styles.

Repeindre une salle de bain, quelle peinture adopter ?

Repeindre une salle de bain, quelle peinture adopter ?

Le passage dans une salle de bain reste obligatoire pour démarrer la journée comme il se doit. Pour d’autres personnes, c’est également le meilleur endroit pour se relaxer après une rude journée. Il est ainsi important que l’on y soit à l’aise. Vous avez envie de relooker votre salle d’eau ? Pourquoi ne pas lui offrir un coup de pinceau ? Afin de ne pas tromper dans son choix, sur cet article, nous vous vous donnons quelques bons conseils afin de bien choisir la peinture qu’il vous convient.

Quel type de peinture pour sa salle de bain ?

Si bon nombre de personnes décident de repeindre leur salle de bain, c’est pour changer totalement l’ambiance. Pourtant, cela reste une affaire sérieuse. Effectivement, il est vivement conseillé de ne pas choisir au hasard son pot de peinture. Comme la salle d’eau est la pièce la plus humide, il est important que vous orientiez votre choix vers une peinture qui pourrait parfaitement résister à l’humidité.

Notez que la peinture acrylique répond parfaitement à toutes les caractéristiques utiles pour les pièces humides. Effectivement, il est spécialement dédié pour peindre une salle de bain, une cuisine et une toilette. Ce type paraît être plus pratique, plus résistant et offre de meilleurs résultats. Ce qui est appréciable c’est qu’il ne laisse aucune odeur. Il présente également la capacité de sécher rapidement. Enfin, considéré comme une peinture plus écologique, le type acrylique bénéficie des fongicides qui empêchent l’apparition des tâches. Il contient également d’un film anti-moisissure.

Quelques conseils pour réussir la peinture de sa salle de bain

Pour une peinture bien réussie, il reste important de connaître le nombre de couche à faire. Mais avant tout travail, il est important de bien préparer les murs. La « sous-couche » ou « couche d’impression » doit être appliquée sur un mur propre et sain. Vérifiez qu’il ne dispose pas d’humidité excessive, de moisissures ni d’infiltrations. Assurez que la surface à peindre est bien lisse.

En ce qui concerne le nombre de couches à prévoir, une fois que la « sous-couche appliquée est bien sèche, vous pouvez vous lancer dans la mise en place d’une deuxième couche. Si le résultat n’est pas satisfaisant, il vous est possible d’appliquer une troisième couche.

La finition joue un rôle majeur dans le design de votre salle d’eau. Il ne faut ainsi pas prendre à la légère. Il est à noter que 3 possibilités sont à votre disposition : mat, satiné et brillant. Pour une utilisation durable, la finition satinée est recommandée. En effet, entièrement lessivable, elle est en mesure de résister à toute humidité.

Dans le cas d’un carrelage d’une salle de bain, n’ayez crainte, il vous est entièrement possible de le peindre. Il vous suffit de choisir une bonne peinture adaptée offrant une bonne résistance ainsi qu’une bonne tenue.

comment réparer volet roulant

comment réparer volet roulant

Le volet roulant un système qui comporte la mécanisation de la fermeture des fenêtres ou des portes. Il est aussi appelé comme un rideau automatique. Il est très pratiqué dans l’édification. Le volet roulant ou appelé aussi contrevent enroulable permet d’étouper l’éclairage, d’assurer les menuiseries et d’avancer la climatisation des écartements. L’avantage du volet roulant, c’est de pouvoir l’arranger de l’intérieur sans édifier une fenêtre. Vous avez un volet roulant ? Et vous voulez le faire réparer ? Voici donc quelques suggestions que nous vous proposons.

Les matériaux qu’il faut pour réparer un volet roulant

Pour réparer un volet roulant vous n’aurez pas besoin de beaucoup de machines-outils. Il faut tout simplement avoir un tournevis pour pouvoir ouvrir le coffre d’un modèle électrique, et même d’aplatir divers matériaux. Munissez-vous aussi à cette occasion d’un niveau à bulle. La pose et la réparation de volet roulant ne sont pas toujours chose aisée. Vous voulez apprendre comment réparer un volet roulant ? Lisez notre article pour vous aider à réaliser vos petits travaux !

Les étapes à suivre pour la réparation d’un volet roulant

Avant tout, il faut déterminer l’énigme. Différents facteurs peuvent être à l’étymologie du blocage d’un volet roulant, ou de son abîme. Par exemple, il se peut que le volet roulant soit coincé à l’intérieur du caisson. Aussi, il se peut régulièrement que le tablier ne soit plus dans la glissière et les rails. Il faut constater l’état des lames, qui peuvent avoir enduré des altérations et ne plus être alignées conformément.

Premièrement, une attache du tablier est cassée : il se peut aussi qu’une attache du tablier soit détériorée. Dans ce cas, décrochez-la. Échangez-là par une autre originale et vissez l’ultime ou celle-ci, en fixant la première lame à l’originale attache.

Deuxièmement, l’enroulement du volet se déplace : c’est le cas si le tablier donne effet à un bruissement ou une instable. Aérer le coffrage, analysez que les tulipes soient en bon état et qu’il n’y a aucun système qui bloque l’enroulement et le glissement du tablier dans ses coulisses. À partir d’un niveau à bulle, constatez ou analysez le niveau de l’axe d’enroulement. Restaurer exactement si vous apercevez qu’il y a fortement un décalage.

Tertiaires, des lames sont abîmées : il est plus facile d’échanger une lame invalide. Oter le tablier des glissières. Apogée le glissant pour acquérir une allée à la lame délabrée. Enlevez-la en la faisant rouler de manière réciproque ou latérale. Échangez-là-par un échantillon à son équivalent. Enchâssez la nouvelle de la même façon que vous avez retiré le démodée ensuite réinsérez le tablier aux coulisses.

Dernière étape, la télécommande électrique ne s’allume plus : la complication parvient du moteur du volet roulant que l’interrupteur en lui-même. Parfois aussi, le tablier refuse de descendre cela aussi peut s’agir d’une panne du moteur ou d’une sortie des rails des lames du volet.

Il est à mémoriser que forcer un volet roulant qui persiste n’est pas la solution qu’il soit à la fermeture ou à l’ouverture .Le mieux c’est d’écarter la cause de cet encrage.

Relooker sa cuisine à frais réduit

Relooker sa cuisine à frais réduit

Nouvelle construction ou maison en rénovation, le côté cuisine est un espace à vivre qui donne plus de vie à votre logement. De ce fait, donner un coup innovant dans cette pièce est indispensable. Parce que dans la cuisine, il n’y a pas que la préparation des plats qui est intéressante. On peut également, prendre son café dans cette pièce ou bien discuter tout en préparant à manger. Vous voulez donner une allure de luxe à votre cuisine sans pour autant tout dépenser ? Dans cet article, on vous apporte les conseils pour obtenir un tel résultat.

Peinture du carrelage de la crédence

Pour donner une autre vision à la présentation de votre cuisine, commencez à peindre le carrelage de la crédence de cette pièce. Cette étape permettra de réanimer cet endroit. En effet, pour cette tâche, vous n’aurez pas besoin de dépenser beaucoup d’argent. À partir d’un budget de 20 euros, il serait possible d’embellir une cuisine de 8 m2. Cette somme permet d’acquérir de la peinture spéciale carrelage ainsi qu’une peinture glycéro classique. Même avec 10 à 15 euros à votre disposition, il est possible d’accomplir une telle rénovation. Le prix de la peinture pour carrelage varie selon la marque de votre choix.

Pour les murs, changement de couleur

Nouvelle peinture, nouvelle allure. Oui, parfois, un coup de pinceau suffit pour relooker une cuisine. Pour les travaux de peinture dans cette pièce, il faut compter seulement 25 euros pour repeindre une surface de 8 m2. Et pour ne pas amplifier les dépenses, vous pouvez le faire vous-même. Si vous avez des mains de bricoleur, vous pouvez parvenir à repeindre votre cuisine sans difficulté.

Changement du sol de la cuisine

Après les murs le sol. Pas la peine de tout dépenser pour obtenir un sol impeccable dans votre cuisine. À partir de 6 euros, vous pouvez placer des plaques adhésives en PVC (imitation bois, du carrelage ou encore du marbre pour une surface d’1 m2 dans votre cuisine. Pour le style de carrelage, vous avez le choix entre les carreaux de ciment stylés et le carrelage hexagonal. Vous pouvez aussi opter pour un revêtement de sol en vinyle ou un carrelage à effet parquet qui donne un style très luxe dans votre coin-cuisine.

Un revêtement adhésif des placards

Les portes de vos placards affichent une image un peu vieillissante ? Pour les donner un coup de jeunesse, optez pour un revêtement adhésif. Cela permet de donner une belle allure à vos meubles de cuisine et également de les préserver contre les poussières et les éclaboussures d’huile. Pour ce modèle de revêtement, vous avez le choix entre le style uni, l’imitation bois, l’acier ou encore l’ardoise. Les outils dont vous aurez besoin pour réussir ce travail sont la palette à maroufler souple qui va servir à faire échapper les bulles d’air, le cutter ainsi qu’un ou des rouleaux. Le nombre de rouleaux varie selon le nombre de portes à peindre.

comment regler un volet roulant electrique

comment regler un volet roulant electrique

Actuellement, si les volets roulants motorisés sont le plus prisé, ce n’est pas par hasard. Il vous bénéficie de divers avantages. Pour profiter de ses derniers, le volet roulant motorisé nécessite des réglages précis. Dans notre article, découvrez comment régler un volet roulant électrique.

Les avantages d’un volet roulant électrique

D’abord, les volets roulants électriques peuvent être adaptés à toutes les formes de fenêtre. Puis, ils vous permettront d’optimiser votre sécurité. Le volet roulant électrique dispose d’un système d’isolement incomparable et permet de diminuer les bruits sonores entrant dans votre maison. Puis, il permet d’offrir à votre habitation un confort thermique. Ensuite, doté d’un système d’anti-arrachement et anti-crochetage, il bénéficie d’une résistance renforcée pour lutter contre toutes tentatives d’intrusion. Par ailleurs, il dispose d’un système de blocage permettant de déclencher une alarme en cas de tentative d’intrusion ou d’infraction. Pour profiter de ces avantages, assurez que votre dispositif fonctionne correctement.

Le fonctionnement d’un volet roulant électrique

On peut dire qu’un volet roulant fonctionne très bien quand il est capable d’effectuer des mouvements dans le calme. Il s’agit d’une ouverture et d’une fermeture et/ou d’une montée et d’une descente du volet roulant qui ne produisent pas des bruits et sans frottement. Ensuite, à la fin de sa course, votre volet roulant doit s’arrêter à la normale, c’est-à-dire, finir sa course normalement sans forcer le moteur. Enfin, pendant l’exécution de ses mouvements, les volets roulants ne doivent pas s’arrêter ou se coincer en plein milieu de sa course. Par contre, ils doivent s’arrêter en présence d’un cas d’urgence notamment en cas de détection d’obstacle. Ainsi, si vous détecter que votre volet ne se ferme plus très bien, ne peut plus remonter jusqu’au fond, ou ne s’arrête plus de lui-même, vous devez passer à son réglage.

Les étapes du régalage d’un volet roulant électrique

Pour assurer le bon fonctionnement de votre volet roulant, vous devez régler sa butée basse et sa butée haute. Il s’agit d’un système automatique qui permet à des volets roulants d’effectuer ses mouvements. Avant de faire le réglage des butées, vous devez d’abord défaire les vis qui fixent la paroi supérieure du coffre puis, l’enlever. Ensuite, pour éviter que le moteur force ou s’arrête avant la fin de course désiré, mettez votre volet en position basse et ajustez la butée basse en suivant les 3 étapes du réglage. En premier lieu, vous devez tourner la vis se trouvant sur la tête du moteur en prenant le sens de la rotation+. En effet, l’objectif est d’obtenir une position parfaite et adéquate à la butée basse. Ce travail doit se faire en utilisant un bâtonnet de réglage. Ensuite, faites des essais en descendant le volet pour vérifier qu’il est capable de s’arrêter correctement. Sinon, arrêtez-le et effectuez un nouveau réglage tout en prenant le sens contraire de ce que vous avez effectué auparavant, c’est-à-dire, de rotation -. Enfin, il ne vous reste plus qu’à faire le même réglage jusqu’à l’obtention d’une position parfaite. N’oubliez pas de faire une vérification à chaque travail effectué. Le réglage de la butée haute se fait de la même manière que la butée basse.

comment installer un portail coulissant motorisé

comment installer un portail coulissant motorisé

Le portail coulissant motorisé rend la vie de son utilisateur plus confortable. Gain de temps est également au rendez-vous puisque la motorisation permet d’ouvrir et de fermer le portail de manière automatique. Mais, cet appareil ne peut pas tenir sa mission s’il n’est pas installé suivant les règles de base. Mettre un automatisme en place n’est pourtant pas une chose compliquée, il faut juste avoir des mains bricoleuses. Pour vous aider, voici comment installer un portail coulissant motorisé.

Portail coulissant motorisé autoportant ou à rail

Avant de parler de la pose motorisation de portail coulissant, il s’avère important de savoir les différents types de cet appareil. Le portail coulissant est un nouveau modèle d’entrée, il coulisse sur un rail. Il existe deux catégories de portail coulissant : portail coulissant à rail et portail coulissant autoportant.

Pour vous donner des idées, le premier modèle est celui que l’on trouve souvent dans un bâtiment à usage professionnel : industrie, sociétés, locaux commerciaux, etc. Il glisse sur un rail qui se fixe au sol. Quant au modèle autoportant, il est suspendu et il est souvent utilisé dans un bâtiment résidentiel. Et comme il existe deux types de portail coulissant, il est évident qu’il existe également deux catégories d’automatismes de portail coulissant : motorisation pour portail coulissant à rail et motorisation de portail coulissant autoportant. Maintenant, parlons du mode d’installation du portail coulissant motorisé.

Les différentes étapes de pose d’un portail coulissant motorisé

La mise en place d’un moteur pour portail coulissant n’a rien de compliqué, seulement il nécessite le respect des règles de base. Il faut une certaine rigueur et une grande précision.

La première chose à faire et la préparation du terrain. Faites en sorte que le sol soit bien stable et plat. Pour cela, vous devez construire une semelle de béton de 5 cm de profondeur en moyenne. Au même moment, prévoyez déjà la place de différents fils comme les câbles à relier aux cellules photocellules et au feu orange.

Ensuite, localisez les trous de fixation du moteur portail coulissant. Une fois repéré, perforez 4 trous à l’aide d’un foret selon les exigences du sol. Mettez une cheville dans chaque trou puis vissez les tire-fond. Après, mettez-y quatre écrous tout en laissant un espace libre d’environ 20 mm sous le moteur. Puis, placez le moteur au-dessus de 4 rondelles. Pour le bon fonctionnement de votre motorisation, assurez-vous qu’il soit bien calé à l’horizontale. Pour ce faire, munissez-vous d’un niveau à bulle. Après, prenez 4 autres rondelles et 4 écrous et fixez le moteur avec. Il est toujours recommandé de bien vérifier le niveau.

Maintenant, il est temps de positionner la crémaillère. Pour ce faire, coulissez le portail et marquez son emplacement avec la pointe du rayon. Fixez ensuite le premier élément de crémaillère à l’aide des vis. N’oubliez pas d’aligner la partie supérieure avec la ligne marquée au crayon. Si c’est fait, faire un essaie en glissant votre portail. Normalement, votre fermeture d’entrée coulisse sans difficulté. Dans le cas contraire, pensez à bien resserrer tous les écrous et à réajuster la position de la crémaillère.

Place maintenant à l’installation des câbles d’alimentation dans la moulure de votre moteur de portail coulissant. Dépouillez une partie de fils pour faire passer le courant. Branchez les câbles suivant la notice de pose ainsi que les fils pour le feu clignotant et les photocellules.

Ça y est, il ne reste plus qu’à faire le test si votre installation du portail coulissant motorisé réussit. Durant l’essai, vérifiez s’il y a éventuellement un frottement lors de la coulisse du portail.

comment faire un seuil de portail coulissant

comment faire un seuil de portail coulissant

Comme le portail à système autoportant n’a pas de rail, sûrement il n’a pas non plus besoin de seuil en béton. Par conséquent, le seuil est réservé au portail coulissant avec un rail au sol. Ce seuil est aussi connu sous le nom de longrine et c’est la base même de la structure de votre portail. Il supporte les charges du portail, mais aussi celles des véhicules de passage, on doit donc s’assurer que le seuil est bien solide. La préparation de la longrine se fait en quatre étapes bien distinctes.

Étudier l’emplacement du portail coulissant

D’abord, il faut trouver l’emplacement exact du futur portail et de son rail. Afin de faciliter son installation, il vaut mieux directement tracer et marquer l’endroit. Ça équivaut à une délimitation d’un rectangle de votre fondation à l’aide d’un kit de traçage. C’est le repère même de vos travaux alors il est préférable de faire attention aux détails. Il faut prendre en compte la longueur du portail et celle des piliers pour ainsi creuser le sol. On doit creuser plus profondément au niveau de chaque extrémité à cause des piliers. La largeur de ce rectangle de fondation est identique à celle du côté d’un pilier, mais pour plus de précautions, celle du rectangle a été majorée de 10 cm.

Réaliser un coffrage de la longrine

Pour réaliser le coffrage, il faut mettre les planches de coffrage dans le fond creusé. On peut utiliser des bois découpés pour créer un espace régulier dans le trou. On y ajoute aussi une armure métallique horizontale pour renforcer encore plus la structure. Et à chaque extrémité, on place des barres métalliques en lieu et place des piliers, car il est primordial que ces derniers et la longrine restent solidement reliés.

Procéder au coulage de béton

Le béton, accompagné d’une bétonnière, est nécessairement à base de ciment, une quantité suffisante d’eau et de sable. Il est temps de couler le béton afin de bien fixer les planches de coffrage. Il doit être bien nivelé et lissé afin de remplir l’ensemble du coffrage. Ce dernier se termine quand le béton a scellé les planches et a rempli toute la semelle. Il suffit d’interdire le passage des véhicules pendant un certain temps pour laisser le béton séché.

Enlever le coffrage

Cette dernière étape nécessite de la patience parce qu’il faut respecter un certain délai avant de retirer le coffrage (24 heures au minimum). Effectivement, si le coffrage est rapidement retiré, le béton n’a peut-être pas eu le temps de sécher et aurait pour conséquence la fragilité du coffrage. La procédure est simple, il suffit de retirer les planches de coffrage et les bois découpés à l’aide d’un marteau ou d’une massette pour séparer le coffrage de béton. Le portail a été conçu pour subir des actions répétées, le seuil qui sert de base doit forcément être solide et bien résistant. De plus, c’est lui qui supporte à la fois les poids du portail et ceux des véhicules de passage.

comment choisir un portail coulissant

comment choisir un portail coulissant

L’installation d’un portail coulissant a connu une augmentation considérable ces dernières années. En effet, la plupart des ménages qui ont décidé d’utiliser un portail comme système d’entré en opter pour un modèle coulissant. Par contre, il est plus judicieux de prendre en compte quelques points afin de faire le bon choix quand on achète l’équipement.

Il faut d’abord connaître les généralités d’un portail coulissant avant de l’acheter

Effectivement, il est bon de savoir que ce type d’équipement est efficace pour des entrées en pente ou des terrains en profondeur. Il doit toujours être d’un rail ainsi que d’un guide pour assurer les déplacements du vantail. En plus de cela, assurez-vous d’avoir assez d’espace sur le côté ou ce dernier glissera quand vous l’ouvrirez. Notez aussi qu’il vous garantira un gain de place important vu qu’il fera des mouvements latéraux.

Faites le bon choix de matériau

Un portail coulissant en aluminium à la particularité d’être plus léger, mais robuste à la fois. En effet, il peut parfaitement résister aux chocs externes et internes ainsi qu’aux rouilles et aux corrosions. Par conséquent, vous pouvez être sûr qu’il ne se détériorera pas facilement. De plus, vous n’aurez aucun mal à l’entretenir.

Par contre, il semble plus coûteux que les autres matériaux. Mais cela ne devrait pas vous empêcher d’acheter un équipement aussi efficace et fiable. Ajouter à cela, vous pourriez personnaliser votre portail comme bon vous semblera. Toutefois, prenez le temps de bien lire le Plan Local d’urbanisme dans votre commune avant de trancher sur le sujet afin de vous éviter des ennuis.

Avoir un équipement en acier vous garantira aussi une robustesse incroyable. Notez que la majorité des modèles de portail conçus avec de l’acier ont subi des traitements anticorrosion. Par conséquent, ils peuvent facilement tenir tête aux changements de saisons.

Vient ensuite le modèle en PVC qui est à la fois facile à installer et à utilisé. De plus, il n’a pas besoin de traitements spéciaux durant les périodes d’entretiens. Un portail en PVC pourra aussi avoir une armature renforcée si vous le voulez.

Enfin, il y a le portail coulissant en bois. Ce dernier matériau qui est peut-être le plus fragile de tous. Par contre, il apportera une immense splendeur à votre entrée. En plus de cela, il ne pourra pas être déverrouillé que par son propriétaire malgré sa conception.

Opter pour un modèle facile à motoriser

Avoir un portail coulissant vous garantira surement plus de conforts au quotidien grâce au fait que vous n’aurez qu’à appuyer sur le bouton de commande pour le contrôler. Pour cela, vous devrez vous assurer que vous pourriez installer correctement des accessoires nécessaires pour cela y compris le moteur et la crémaillère.